Le projet Voyager-1 est un court-métrage (12 minutes) écrit et réalisé par Emmanuel Poirier.
Le film est produit par l'association Le Film Unique.

Le tournage a été réalisé avec le soutien des copains de l'association Aux Films de l'Erdre.

 

Le film

 

Le pitch

En 1977, la sonde Voyager-1 est lancée pour explorer les confins de la galaxie. Elle emporte un message (une plaque gravée) à destination d'éventuelles populations extraterrestres.
En 2013, un vaisseau spatial apparaît et se positionne au dessus d'une ville, diffusant un message incompréhensible. Les hautes sphères de l'état sont en émois, les militaires sont en transes, les journalistes aux aguets...

 

 

 

La génèse du film

L'idée de la chute du film, qui est souvent le point de départ lors de l'écriture d'un court métrage, remonte à très longtemps... sans doute une douzaine d'années ! J'avais lu un article sur la prolifération inquiétante du nombre de débris de fusées et autres bouts de satellites qui gravitent autour de la Terre (une vraie poubelle !). Mais à l'époque, je ne voyais vraiment pas comment réaliser techniquement les trucages nécessaires pour faire un film de science fiction. Si bien que le sujet est resté en sommeil. En 2008, sensibilisé sans doute par le Grenelle de l'environnement et commençant à prendre conscience de la quantité invraisemblable (et exponentielle) de déchets que nous produisons dans notre vie quotidienne, je retombe sur cette idée presqu'oubliée... Voilà, je crois que j'ai trouvé "l'intention" du film ! Je me décide à écrire une première version du scénario. D'autres projets passent par là, reléguant à plus tard la concrétisation du film. Enfin, en juillet 2012, la presse reparle de la sonde Voyager 1 à l'occasion de sa sortie - 35 ans après son lancement - du système solaire. Cela a été un déclencheur. Quelques ré-écritures plus tard (la version n°7 a été la bonne !), j'étais prêt, avec la complicité de mes amis du collectif Aux Films de l'Erdre, à tourner les 13 et 14 avril 2013.

 

De la préparation au tournage

Le scénario a été écrit avec en tête un certain nombre de comédiens... et j'ai eu la chance qu'ils me disent tous "oui" !

L'étape suivante est de trouver les décors de tournage, ce qui n'est pas le plus simple. Mais bon, avec quelques copains et de la débrouillardise...

 

....................repérage:...........................................................................tournage:

....................le sous-sol de l'église Notre-Dame-de-Lourdes................le bunker présidentiel, une fois accessoirisé.

....................à Nantes fera un parfait bunker présidentiel !

 

Pour le lieu d'arrivée du vaisseau spatial, j'ai choisi la minoterie désaffectée sur le quai Saint Geoges à Nort sur Erdre:  son esthétique délabrée façon "fin du monde" allait bien avec l'ambiance recherchée.

 

L'ancienne minoterie à Nort sur Erdre

 

Le jour du tournage, quai Saint Georges

 

Le tournage

Le tournage a eu lieu sur deux jours, les 13 et 14 avril 2013.

Mais comme les images valent mieux que les mots... (retrouvez toutes les photos dans la galerie).

Un grand merci à Julie Laloux, photographe professionnelle, qui a réalisé de magnifiques photos du premier jour de tournage. N'hésitez pas à allez voir son travail sur son site www.juliel-photographie.fr ou à la contacter .

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

.

.

.

.

Quelques photos du premier jour de tournage, dans le "bunker"

.

.

.

.

.

.

Une soirée complémentaire a été consacrée au tournage des séquences du journal télévisé.

 

Le "studio TV" brut de fonderie...

 

... et après trucage.

 

Sans eux, rien n'aurait été possible:

 

 

 

Encore merci à tous pour ces fabuleux moments !

... et à bientôt pour de nouvelles aventures "cinématographiques" !